Les adultes


tete adulte
« Manger sans être attentif, c’est remplir son ventre mais pas sa tête »

 

Je me suis aperçue que la plupart de mes patients mangeaient soit très rapidement, soit par automatisme.

Quand on mange trop vite, sans écouter les signaux du corps que sont le rassasiement et la satiété,  on mange plus que ce dont le corps a besoin.

Quand on mange rapidement, on ne perçoit pas les saveurs et les arômes des aliments. On ne mange plus par plaisir.

Au cours des consultations, je travaille avec mes patients pour que l’alimentation devienne (ou redevienne) source de plaisir. La perte de poids est régulière et ne procure pas de frustration. 

Pour aller dans le même sens, je trouve que le témoignage suivant (rédigé par le prix Nobel A. Soljenitsyne) prête à la réflexion : "Pour comprendre la nature du bonheur, il faut d'abord comprendre la satiété (...). La satiété ne dépend aboslument pas de la quantité que nous mangeons, mais de la façon dont nous mangeons ..." (in Le premier Cercle, ed. Robert Laffont, Paris, 1968, chap VIII, p40).

Dans cet ouvrage, le célèbre prisionnier du Goulag fait l'éloge d'une bouillie. Réalisée à partir de céréales (orge ou avoine, il ne s'en souvient plus très bien) sans ajout de matière grasse, la description qu'il en fait ne la rend pas très appétissante et pourtant, il explique que la manger lentement comme un aliment "béni" (il parle de "sacrement") lui  procure un double bénéfice que sont le contentement et la satiété. Il ajoute même : "Peux-tu vraiment comparer ça avec la façon grossière dont on dévore les steaks ?" 

 

 

Actualités

Belle année 2019 !

Je vous souhaite à tous une année 2019 pleine de sourires, pour chasser la fireworks 3816694 480tristesse, d'audace pour que les choses ne restent jamais en place, de confiance, pour faire disparaître les doutes, mais aussi de gourmandises, pour croquer la vie, de réconfort, pour adoucir les journées difficiles, de générosité, pour le plaisir de partager. D'arcs en ciel pour colorer les idées noires, de courage pour continuer à avancer. Belle année à tous, et merci à tous ceux qui m'ont fait confiance en 2018. 

Recettes

Brocoli Partie

J'ai récemment acheté des brocolis et je me suis rendue compte que les tiges étaient brocoli 138 118 filledtrès longues. N'ayant pas eu envie de les jeter, je les ai cuisinées et j'ai trouvé ça vraiment délicieux. Ci-dessous la recette de la "Fricassée de tiges de brocolis à l'asiatique" (inspirée des recettes proposées par l'aprifel sur son site : les fruits et legumes frais.com)

Peler les tiges de brocolis. Les détailler en petits dés. Hacher l’ail et râper le gingembre. Dans un wok, verser l’huile et la faire chauffer. Déposer l’ail et le gingembre dans le wok (personnellement, j'en ai toujours au congélateur. Je les achète en petite boîte salière chez un spécialiste des surgelés dont le nom commence par un P :_)). Les faire revenir puis ajouter les dés de tiges de brocoli. Les faire sauter en remuant régulièrement. Compter environ 10 min de cuisson. Assaisonner d’un trait de sauce soja (inutile de saler ; le soja s’en chargera). Parsemer en finition de graines de sésame doré. Servir avec un bon riz blanc parfumé ou des nouilles chinoises.

Diététicien ou nutritionniste ?

Quelle est la différence entre un diététicien et un nutritionniste ?

Le diététicien est le seul professionnel para-médical formé à la nutrition et à son application pratique.

Deux filières forment aujourd'hui au métier de diététicien : BTS ou DUT.

La définition de la profession de diététicien en France est la suivante (Art. L 4371-1) "dispenser des conseils nutritionnels et, sur prescription médicale, participer à l'éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l'alimentation, par l'établissement d'un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée."

On peut consulter un diététicien avec ou sans prescription médicale.

Habituellement attribué aux médecins le terme « nutritionniste » est un qualificatif qui n'est pas protégé en France et qui ne définit pas une profession. Un « nutritionniste » sans précision peut être un médecin mais il faut le lui demander. De toute façon, s'il est médecin, il pourra établir des feuilles de soins (ce que ne peuvent pas faire les diététiciens).

L'adjectif « nutritionniste » est accolé au terme « diététicien » afin de marquer son expertise naturelle dans ce domaine c'est pourquoi, en tant que diététicienne diplômée je me présente comme "Diététicienne Nutritionniste".

66 - 68 Rue de la Glacière -  75013 Paris - 06 81 97 67 06

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites